Sur les traces du Professeur Lock

« Des sirènes et autres harpies de Homère aux dragons des légendes celtiques, en passant par les licornes des contes médiévaux, les hypothèses vont bon train. Monstres ou réalité, chimères ou rêveries d’aventuriers en manque de célébrité, la vérité est sans doute ailleurs… »

affiche de la dernière conférence parisienne du Prof. Lock

UN PEU D’HISTOIRE

C’est en 1927, le 23 novembre exactement, que le professeur Lock atteint les contreforts du Watsouland, territoire encore inconnu, perdu entre la Chine et L’Inde, ou peut-être le Tibet et le désert de Gobi, enfin bref quelque  part  par là, à l’Est.

Le pays qui s’ouvre devant lui est un immense désert. L’Ertal n’est que pierre et roche. Face à ce néant, il se souvient de ce manuscrit qui l’a conduit ici, la chanson d’Edgard, chanson de geste du XIème siècle, écrite en Angleterre sous le règne de l’envahisseur Normand, Guillaume le Conquérant en 1079.

Depuis toujours passionné de cryptozoologie, le professeur avait entrepris ce périple afin de découvrir la vérité sur le watsou. II suivrait donc les traces de Sir Enofeden.

Parti de la terre des Angles en l’an de grace 1063 afin d’anéantir les derniers dragons volants que l’on disait cachés aux frontières du royaume du Grand Kan, par-delâ la route de la soie, Edgar D’Enofeden atteignit les falaises qui surplombent l’Ertal, le 3 septembre 1064, apres trois semaines d’une pénible traversée de la forêt des hauts plateaux du royaume d’Houssa.

à suivre…

premières évocations du Watsou en occident

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :